◇ SHAKE IT OFF ◇
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un coup au coeur [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shiina Watanabe
─ PROF D'ÉCONOMIE DOMESTIQUE ─
avatar
Messages : 43
Anniversaire : 21/12/1993
Inscription : 06/01/2015
Age : 23
Avatar : Original character de Saya (Weepin' Rain)
Origines : Japonaisezzzz
Hobby et/ou Emploi : Prof' d'économie domestique

MessageSujet: Un coup au coeur [SOLO]   Mar 20 Jan - 4:17

Il est 18h. La montre de la femme vient de sonner. Elle jette un rapide coup d'œil à cette dernière et pousse lentement un soupir. Elle ferme les yeux, recule sa chaise, tend les bras devant elle et s'étire longuement tout en chantonnant une chanson qu'elle a dans la tête depuis ce matin. Elle reste dans cette position pendant un certain moment, puis baisse la tête et contemple le sol. Aujourd'hui, elle a beaucoup travaillé. Elle est arrivée tôt à l'école pour ajouter ce qui lui manquait pour avoir un cours exceptionnel aujourd'hui. Grâce à ses efforts, elle a réussi à attirer l'attention des élèves avec une recette de gâteau choco-tofu dont le résultat a surpris plus d'un, mais d'une bonne façon. Shiina sourit en repensant à ses classes et aux visages heureux de ses élèves. Puis, elle avait discuté avec au moins deux ou trois collègues pendant le lunch de tout et de rien, mais surtout de réunions importantes à se souvenir. Lorsque l'école fut terminée, elle était restée plus d'une heure à concevoir ses prochaines classes pour le restant de la semaine. Finalement, elle n'avait pas envie de rester trop longtemps à SIO pour tout terminer dans son bureau et a décidé de quitter pour ainsi finaliser le tout dans le confort de son appartement. Elle referme les yeux, continue de chanter et se redresse tout en poussant un cri discret pour détendre tous les muscles de son corps. Elle se lève et va se faire une tisane pour se préparer à une lecture calme et reposante. Elle le mérite bien, selon elle.

Pendant que l'eau bouille dans sa cuisine, la femme revient à son ordinateur portable pour regarder les e-mails qu'elle n'a pas eu la chance de regarder de la journée. Elle en a reçu au moins cinq. Un provient de ses parents, plus précisément son père, qui lui résume le bilan hebdomadaire de ce qui se passe dans le quartier de sa jeunesse. Elle rit silencieusement en remarquant que plusieurs anecdotes se répètent au fil des messages, mais elles sont ô combien savoureuses à chaque fois. Un sentiment de nostalgie la parcoure et elle le laisse la traverser avec allégresse. Elle est tellement reconnaissante envers son père de lui faire part de tout cela, mais en plus de prendre le temps de lire ses réponses et de lui donner son opinion sur ce qu'elle a écrit. Quand elle était adolescente, elle n'aurait jamais imaginé bien s'entendre avec lui, cet être sévère, souvent absent, mais respectable et charmant. Elle tape un long texte, à son tour, sur ce qui s'est déroulé pendant la semaine, même si rien d'intéressant (alias, des dangers imminents ou des événements bizarres) ne s'est passé. Enfin le fichier envoyé, elle retourne à sa boîte de réception et supprime trois des cinq e-mails, puisqu'ils sont des messages publicitaires.
Soudain, elle ne bouge plus. Le cinquième courriel la laisse sans voix. Elle écarquille les yeux. Son rythme cardiaque augmente à toute allure. Sa respiration s'écourte, son cœur palpite et résonne dans ses oreilles, son regard est scotché sur l'écran de son portable. Elle n'a qu'à lire le nom du destinataire pour avoir toutes ces sensations à la fois.

Nakamura Jiro.

Son ex-petit ami.

Il lui avait écrit. Aujourd'hui même.

C'est pas vrai.

Elle est incapable d'analyser la situation. La panique a pris le contrôle total de son être. Mais pourquoi a-t-il décidé de lui envoyer un e-mail? Qu'est-ce qu'il lui veut? Quelle est la nature de son message? Mais pourquoi?! Elle entend alors le bruit de sa théière qui l'avertit que l'eau est prête. Shiina secoue brusquement la tête, se lève droite comme un pic et court presque chercher sa tisane. Elle se retient ardemment d'ouvrir les portes de ses cabinets pour sortir des sucreries de toute sorte. Non. Il ne faut pas se laisser tenter. Pas tout de suite. Il se peut que ce ne soit qu'un simple spam. Surtout que le titre de l'e-mail est « Salut ». Elle ne le saura pas tant et aussi longtemps qu'elle ne le lira pas. La femme prend de grandes respirations, tourne lentement sa tête en direction de son portable, au loin, et mord sa lèvre inférieure. Elle sent que des larmes jailliront à tout moment. Il ne faut pas. Il faut se contenir. Attendre. C'est la clé de la réussite. Elle prend sa tasse et se dirige d'un pas méfiant vers son aire de travail. Elle s'assoit, pousse un long soupir et clique sur le titre du message. Ce dernier va, donc, comme suit:

Shiina-chan,

Tout se déroule très bien aux États-Unis. Je suis présentement à New York dans un grand appartement. Plus grand qu'était le nôtre. Mon travail est passionnant. Je rencontre toujours de nouvelles personnes, soit gentilles, soit méchantes, mais elles ont tous une histoire que je veux connaître.

Comment est ton nouveau job? Aimes-tu être la professeure principale d'économie familiale? J'aimerais savoir ce qui se passe de ton côté.

Je veux avoir de tes nouvelles. S'il te plaît. Tu me manques.

À bientôt,

Jiro-kun


La vision de Shiina s'est embrouillée. Elle ressent des gouttes d'eau chaude tomber sur ses doigts retenant sa tasse et elles ne proviennent pas de sa tisane. Voire, elle s'entend hoqueter pour retenir des sanglots. Elle n'est plus dans la possibilité de relire les mêmes phrases pour une sixième fois. Elle a la bouche entrouverte, comme si sa voix ou des paroles voulaient sortir, mais ne pouvaient pas. Cependant, les pensées se bousculent entre elles et défilent à grande vitesse.

Pourquoi a-t-il pris la peine de lui écrire quelque chose? A-t-il déjà passé au travers de leur séparation? Il faut croire que non, puisqu'il a clairement écrit qu'elle lui manquait. Comment ose-t-il? Non. Elle ne peut pas répondre. Pas tout de suite. Elle ne sait plus quoi penser. Pour l'instant, elle ne fait que relire le texte une dernière fois, réduire la fenêtre de ses courriels et fermer son ordinateur. Son regard s'arrache enfin de l'écran et elle le fixe sur sa boisson qui attend à être bue. Nakamura Jiro…Cet idiot. N'avait-il pas compris que même si des mois ont passé, la manière dont ils s'étaient quittés avait déchiré le cœur de la femme en lambeaux? N'avait-il pas compris qu'elle tentait de l'oublier pour un moment et que c'était pour cela qu'elle ne lui avait jamais envoyé de nouvelles? Quel. Gros. Idiot!

Elle laisse les larmes couler et elle se laisse même sangloter un peu. Comment va-t-elle passer par-dessus cela? Il va bien falloir, un jour. Mais pas ce soir. Ce soir, elle va pleurer comme une madeleine et elle pensera au reste demain. Ou après-demain. Qui sait. Tout ce qu'elle sait pertinemment, c'est qu'elle devra se motiver à garder la forme et le moral à son lieu de travail. Sa salle de cours l'aidera, sûrement.

Il le faut bien.



Revenir en haut Aller en bas
 

Un coup au coeur [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» † citation coup de coeur
» COUP DE COEUR PHOTO
» COUP DE COEUR / COUP DE GUEULE
» [Quête] Prendre un coup de vieux [Solo]
» Une journée presque tropicale mais une recontre qui rafraîchit le coeur ! (solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◇ SHAKE IT OFF ◇ :: Les Domiciles :: Appartement 2 ; Shiina Watanabe-