◇ SHAKE IT OFF ◇
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Jeu 22 Jan - 23:58




La peur, la vraie : celle d'être abandonné.

Malgré mon enthousiasme à souhaiter porter Yona, j'avais dû renoncer, en chemin, à la tenir dans mes bras, alors que la neige s'était mise à tomber en quantité. Nous avions dû nous hâter de rentrer, car la température avait chuté assez radicalement et que ce n'était absolument pas le moment de tomber malade. Aussi, c'est main dans la main et presque en courant que ma camarade et moi étions arrivé jusqu'au pensionnat. Plus galant que jamais - et je commençais vraiment à me surprendre d'autant de prévenance - j'avais d'abord décidé de ramener Yona jusqu'à sa chambre. Peu de mots avaient été échangés jusqu'à ce que nous arrivâmes devant cette dernière. Je n'étais pas gêné de lui parler, c'était juste dans mon tempérament. Amoureux ou non, je n'en devenais pas plus bavard. Mais surtout, je n'avais pas exactement l'impression que les mots étaient nécessaires, alors que la sentir là, tout près de moi, me comblais déjà parfaitement. Mais bon, il allait bien falloir mettre temporairement un terme à tout cela, et rien que de savoir que j'allais passer la nuit loin d'elle, alors que nous venions à peine de nous " trouver ", m'effrayais, d'une certaine manière. Et si demain... Elle ne m'aimait plus ? Et si demain, après une bonne nuit de sommeil, elle se rendait compte que tout cela n'avait été qu'une erreur ?

Toru : « Bon... Maintenant que tu es arrivée, j'ai plus qu'à y aller aussi. Si je tarde, je vais attraper froid. »

Mes cheveux étaient humides, à cause de la neige qui s'était mise à tomber en gros flocons. Puis être passé du froid glacial de l'hiver à la chaleur rassurante du pensionnat ne nous avait pas épargnés. Oui " nous ", car Yona aussi avait ses cheveux tout mouillés. Je passais d'ailleurs mes mains dans sa longue crinière rousse, puis ajoutais :

Toru : « Essuie-toi bien les cheveux avant d'aller te coucher hein ? Et puis couvres-toi bien cette nuit. Et aussi... »

Je fis une grimace avant de fermer ma bouche. J'avais l'impression d'être comme une mère qui surprotégeait son enfant ! Je soupirais, puis déposais un baiser sur le front de la jeune fille, avant de finalement la lâcher, et me reculer. Mais je ne bougeais pas. Je devrais partir, pourtant, me détourner. Mais je n'ose pas. C'est peut-être ridicule, cette impression que j'ai, pourtant elle est bien là. J'ai cette fichue angoisse qui est en train de me paralyser. Imaginer que si je m'en vais, Yona oubliera tout ce qu'il s'était passé aujourd'hui. Ses paroles, ses baisers... Tout. Je ne voulais pas.

HRP:
 


Dernière édition par Ryugazaki Toru le Sam 24 Jan - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grace Wong
FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
avatar
Messages : 191
Inscription : 16/12/2014
Avatar : Saber de Fate/Stay Night

─ FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Ven 23 Jan - 17:42


Laisse-moi connaitre tes peurs.
Je les chasserai pour toi.
Toru and Yona

Yona voyait les rues défiler à reculons, sa tête était convenablement posée sur l'épaule de Toru et elle tenait bien fort son cou. Par moment, elle mettait sa main à plat pour récolter quelques flocons de neige. Elle se sentait comme une petite fille, ne devant s'occuper de rien sauf de se divertir. Bien évidement, elle savait que ça n'allait pas durer, c'est pourquoi elle n'était en aucun cas déçue ou triste de devoir marcher, ou plutôt courir. Elle ne l'était qu'au moment d'arriver au pensionnat, où Toru devait rejoindre le dortoir des garçons et elle, ceux des filles. Bien qu'elle était réticente, parce qu'elle ne voulait pas le déranger plus, elle ne cacha pas sa joie lorsqu'il décida de la raccompagner dans sa chambre.

Toru devait partir, et elle, elle devrait entrer dans sa chambre, le laisser faire tout le trajet seul pour rejoindre sa chambre. C'était triste pour Yona, mais il fallait bien qu'ils se séparent un moment ou à un autre. Elle n'allait pas l'obliger à rester. De plus, si elle voulait le retrouver en pleine forme le lendemain, elle avait intérêt à le laisser rentrer. Avant d'entamer le pas, Toru lui donna quelques consignes à faire avant de dormir. Consignes que Yona n'allait pas trop respecter, car elle n'aimait pas faire tout un tas de choses avant d'aller dormir. C'était même un miracle d'être tombée relativement peu de fois malade avec son style de vie. Elle hocha la tête, juste pour ne pas être en désaccord avec Toru. La rouquine sourit en réponse du baiser et le vit s'éloigner à reculons. Sauf que très rapidement, elle avait l'impression qu'il faisait du surplace, ou qu'il ne bougeait plus du tout. Il n'avait pas l'air bien, il semblait avoir peur. Yona devait faire quelque chose, elle ne pouvait pas entrer dans sa chambre et le laisser dans l'angoisse.

« Toru, attends. »

Elle avait, elle aussi, abandonné le suffixe. Maintenant, il n'était pas qu'un simple ami, mais celui dont elle était tombée amoureuse. En réalité, ces paroles servaient à le rassurer de sa rapide disparition dans sa chambre. Yona voulait vérifier que Tsukiko n'était pas encore rentrée. Ce fut le cas. L'étudiante soupira de soulagement car elle ne voulait pas la déranger par simple caprice, cette chambre ne lui appartenait pas qu'à elle toute seule, Tsukiko était elle aussi propriétaire de cette chambre. La rouquine était d'ailleurs bien contente de devoir partager la chambre avec elle, car elle était une fille adorable, même si par moment elle voulait la rendre plus féminine. C'était la première fois que Yona se disait qu'elle aurait peut être du écouter les conseils de son amie. Sa chambre n'était pas du tout rangée, des habits trainaient par ci, un ballon par là. Dire qu'elle voulait inviter Toru dans sa chambre... Yona n'aurait jamais le temps de ranger, superficiellement, tout ça, et puis depuis combien de temps était-elle restée choquée par l'état de la pièce ? Et si Toru croyait qu'elle l'avait abandonné ? Elle ne pouvait se permettre de rester plus longtemps dans la pièce, laissant Toru tout seul dans le couloir.  

Yona sortit de la pièce pour retrouver Toru. Sans un mot, elle s'approcha de lui, attrapa sa main et le tira dans sa chambre. Tant pis pour sa chambre, elle allait peut être le choquer, mais elle ne pouvait cacher ce petit détail. Il était surtout trop tard pour essayer de le cacher. Yona le fit s'asseoir à son bureau et le laissa pour partir à la recherche d'une serviette propre pour Toru. Elle n'était pas soignée, mais elle ne pouvait laisser Toru tomber malade. Si elle avait un sèche cheveux, ce serait encore mieux, mais elle n'en avait pas. Bien que la chambre n'était pas très grande, elle peina à trouver une serviette. Ce n'est qu'au bout de cinq minutes environ qu'elle réussit sa quête. Elle mit l'objet sur la tête de Toru. Elle se baissa, et se tenait en appuie sur un des genoux du brun. Elle fit un petit sourire gêné.

« Ne fais pas attention à la chambre... » Elle reprit un peu de sérieux, utilisant une voix un peu plus douce. « Pourquoi es-tu dans cet état là ? De quoi as-tu si peur ? »
 

Lady


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Ven 23 Jan - 20:24




Tout est nouveau et incertain.

Ouf, sauvé ! Par Yona, une fois encore. Je ne sais pas si elle avait compris ou perçu ma détresse, mais en tout cas, elle m'avait empêché de partir. Même si, visiblement, j'en avais été  de toute façon incapable. J'avais l'air moins idiot à rester planté là après qu'elle m'ait demandé de ne pas bouger. Je la vis entrer dans sa chambre, avec une pointe de curiosité. Que faisait-elle ? Cherchait-elle quelque chose ? Quand elle revint vers moi, elle avait les mains vides, mais pas pour longtemps, puisque ses doigts vinrent attraper les miens pour qu'elle puisse me guider à l'intérieur de sa chambrée.

Je restais silencieux en découvrant les lieux, trop occupé à regarder ici et là. Je n'étais pas du genre à faire attention à ce genre de détails, pourtant. Mais c'était différent. Je n'entrais pas dans la chambre de n'importe qui. Et même si je devinais que cet endroit n'était pas l'exclusive propriété de Yona, et que la pièce abritait comme " deux univers " complètement différents, je reconnus tout de même le côté qui reflétait le plus la personnalité de la rousse. Le désordre ne m'étonna pas, j'étais un mec, j'avais connu bien pire. Voir un ballon traîner me fit sourire alors que Yona me conduisait vers la chaise de ce qui devait être son bureau, m'y faisant m'installer. Je m'exécutais silencieusement, je n'avais, de toute façon, pas envie de partir.

Yona s'éclipsa encore quelques minutes, cherchant je ne savais trop quoi et j'eu le loisir de pouvoir détailler la chambre quelques instants encore, bien qu'au final, le tour avait été vite fait et déjà, mes yeux allaient retrouver une silhouette plus familière, celle de ma camarade qui s'était rapprochée. Je me retrouvais maintenant avec une serviette dans les cheveux, et la mine inquiète de Yona face à moi. Ah oui c'est vrai ! J'avais eu peur... C'était étrange comme j'avais pu oublier aussi facilement, en quelques secondes, cette angoisse qui m'avait paralysé un peu plus tôt. Mais c'était comme ça, à cause ou grâce à Yona. C'était des haut et des bas, dans ma tête et dans mon cœur. Je ne m'étais jamais senti aussi lunatique ! Mais il suffisait d'une parole ou d'un geste de la demoiselle pour que je puisse passer des rires aux larmes en un rien de temps. Métaphoriquement parlant. Je n'avais encore pas pleuré devant elle, et j'espérais ne jamais avoir à le faire. Ma fierté d'homme en prendrait un coup, et cette fierté, je ne l'avais jamais autant ressentie qu'en étant aux côtés de Yona. A vrai dire, je ne m'étais jamais senti autant " homme " que depuis que je m'étais rendu compte de mes sentiments à son égard.

Toru : « Désolé, je ne voulais pas t'inquiéter. C'était stupide de toute façon. Oublies. »

Dis-je simplement, pour qu'elle cesse de s'inquiéter. J'avais déjà fais preuve de faiblesse. Je pense qu'elle en avait assez vue. Je ne voulais pas qu'elle pense que j'étais ce genre de personne. Attrapant les mains de Yona, je l'encourageais à venir s'asseoir près de moi, ou plutôt même sur moi, la faisant s'installer à califourchon sur mes cuisses, avant de récupérer le linge sur ma tête pour le mettre sur la sienne. Après tout, c'était surtout pour elle que je m'inquiétais. Je posais mes mains sur la serviette, pour commencer à masser doucement le crâne de la jeune fille, mes yeux dans les siens, mon regard étant incapable de fuir malgré la proximité. En temps normal, pourtant, je sais que j'aurais eu tôt fais de tourner la tête, mais là, non. J'étais hypnotisé par son visage, dont je semblais découvrir et redécouvrir la beauté de ses traits, de sa forme, de son ensemble, encore et encore, et je m'étonnais à chaque minute, d'avoir la chance que ce visage soit si près du miens. D'avoir eu la chance aussi, d'avoir pu le faire miens, d'une certaine façon. Oui, c'est vrai. J'étais chanceux. Peut-être même un peu trop.

Toru : « Yona ?... est-ce que c'est la première fois pour toi ?... »

Commençais-je par demander, un peu incertain quand au choix de mes mots. Mes mains avaient un peu ralenties leurs mouvements au sommet de la tête de la rouquine, mais mes frottements reprirent en vigueur alors que, confus, je me rendais compte que ma question était bien trop vague.

Toru : « Je veux dire... Être amoureuse, et tout ça ? »

C'était peut-être un peu mal placé de parler ça, cependant. Si Yona avait déjà était amoureuse auparavant, je n'allais pas me fâcher. A vrai dire si j'avais posé cette question, c'était surtout dans l'espoir que ma camarade puisse faire la lumière sur certaines de mes incompréhensions. Mais... ? Et si elle le prenait mal ? Et si ça la faisait repenser à des choses dont elle préférait ne pas se souvenir ? Je me rendais compte, que je ne savais pas grand chose de Yona, de sa vie passée. Je me rendais aussi compte qu'elle était la première personne étrangère à mon mon petit cocon familial dont la vie m'intéressait vraiment et dont j'avais la curiosité d'en apprendre d'avantage. Mais pour moi qui n'aimait pas vraiment la curiosité, surtout quand elle me touchait directement, je me rendais surtout compte, que j'étais peut-être en train de franchir une limite qu'il ne fallait pas dépasser. Me sentant soudain un peu coupable et un peu idiot, je laissais mes mains tomber sur les cuisses de Yona, crispant involontairement mes doigts dessus, alors que je me retrouvais en proie aux doutes, à nouveau, la tête baissée.

Toru : « Enfin... Je... Tu n'es pas obligée de répondre. J'aurais pas dû demander. J'essayais juste de... comprendre... Pardon. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Grace Wong
FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
avatar
Messages : 191
Inscription : 16/12/2014
Avatar : Saber de Fate/Stay Night

─ FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Ven 23 Jan - 21:51


Découvrons de nouvelles choses ensemble !Toru and Yona

Yona n'était pas vraiment satisfaite de la réponse, mais s'il ne voulait pas en parler, elle ne le forcerai pas. Toru l'invita à se rapprocher de lui, et se retrouva à califourchon sur ses cuisses. Elle fut étonnée de sentir la serviette sur sa tête, elle l'était encore plus lorsque Toru commença à lui masser le crâne. Si elle avait su que le linge lui servirait de cette façon, elle serait partie en prendre un deuxième, mais elle était incapable de bouger, elle était trop attirée par la personne qu'elle avait en face d'elle pour partir. Elle se sentait trop bien aussi, elle ne savait pas si c'était le fait d'être massée ou si c'était parce que c'était Toru qui s'occupait d'elle qui la rendait si à l'aise. Mais elle était persuadée que Toru avait sa part à jouer dans tout ce confort qu'elle ressentait. Il était le premier garçon à prendre si grand soin d'elle. Elle se souvint que lorsqu'elle était plus jeune, son père lui séchait les cheveux de façon plus brutale, il ne le faisait pas exprès, il ne savait juste pas comment le faire. Rien de comparable avec la manière de Toru. Elle se mit à rire à cette pensée. A l'appel de son prénom, Yona sortit des ses souvenirs et écouta attentivement Toru. La question, étant assez vague, il ajouta d'autres propos.

Yona voulait lui répondre, mais il s'excusa avant qu'elle ne le puisse. Elle n'avait rien à cacher, et ne lui cacherait surement rien. Comme Toru avait arrêté le séchage de cheveux, Yona en profita pour lui remettre la serviette sur la tête. Est ce qu'elle allait tenter les petits massages crâniens ? Elle se sentait trop brute pour faire ce genre de geste, alors elle se contenta de frotter le linge contre la tête de Toru. Elle essaya de faire le plus doucement possible, mais elle était sure que ses « massages » n'étaient pas aussi confortables que ceux de Toru.

« Quand j'étais plus jeune, j'ai été attirée par un garçon. Je savais que c'était un « amour à sens unique » car il ne m'avait jamais considérée comme une fille. Pour lui, j'étais un super pote. Il est sorti avec une très jolie fille, très féminine, pas comme moi. A trop être considérée comme un garçon, je crois que j'ai perdu confiance en moi en ce qui concerne l'amour. »

C'était pour ça qu'elle avait mis longtemps avant de comprendre les réelles sentiments qu'elle avait envers Toru. Elle avait peur de tomber amoureuse. Elle arrêta de frotter car elle ne voulait pas le faire plus mal qu'elle ne le faisait. Yona enlaça Toru, posant sa tête sur l'épaule droite du jeune homme. Elle était en train de sourire, c'était un sourire fier.

« En y repensant, je ne pense pas réellement que c'était de l'amour, ça n'avait rien de comparable avec ce que je ressens pour toi. Donc oui, c'est la première fois que je ressens de tels sentiments. »

Tout ces doutes, ces questionnements, Yona ressentait la même chose, mais elle n'avait pas osé les dire tout haut. C'était un peu comme si Toru demandait à la place de Yona. Et ça l'avait rassurée de voir qu'il était normal d'avoir ce genre de doutes. Elle était aussi soulagée qu'elle puisse répondre si honnêtement à Toru. Il était la première personne avec qui elle partageait ces remises en question et elle ne voudrait pas lui cacher des choses.

« Je suis heureuse de découvrir ces nouvelles choses avec toi. »

Elle ferma les yeux. Elle se sentait bien.
 

Lady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Ven 23 Jan - 23:50




Et le voilà, le réconfort. Enfin !

J'étais resté la tête baissée tout au long de la tirade de Yona, les yeux à demi-fermés sous le traitement de ses mains qui frottaient mes cheveux grâce à la serviette désormais sur mon crane. Je crois que j'aurais presque pu m'endormir, bercé par la voix et les gestes de Yona. Oui j'étais fatigué. La journée avait été riche en émotions. C'était donc avant tout une fatigue morale, même si au final, les sensations ressenties aujourd'hui avaient été plus bonnes que mauvaises.

Ma camarade avait donc répondu à ma question très sincèrement, avant de me prendre dans ses bras. La chaleur de son corps m'apaisa et eut presque complètement raison de moi. Mais je devais tenir bon. Il ne fallait pas que je m'endorme, pas comme ça. Yona aurait bien du mal à tirer un mec aussi grand que moi jusqu'à son propre lit. C'est que, le dortoir des garçons n'était pas à côté. Puisant dans quelques dernières ressources d'énergies, j'enroulais mes bras autour de la taille de la jeune fille, me concentrant et me forçant à écouter la suite de ses révélations. Ce qu'elle disait n'était qu'à demi-rassurant. Quelque part, j'étais flatté et heureux de partager ce " premier amour " avec elle, d'un autre côté, je regrettais qu'elle n'ai pas plus d'expérience pour me montrer le chemin et faire taire mes doutes. Mais non. L'expérience, nous allions devoir la travailler ensemble. Oui, ensemble.

Toru : « Je suis heureux aussi. »

Avouais-je après qu'elle ait terminé de parler. Oui, j'étais heureux de ne pas être seul. J'allais douter encore de nombreuses fois, je ferais certainement des faux pas et resterais aussi maladroit qu'à mon habitude, mais au moins, je ne serais pas tout seul. Plus tout seul. Je fis remonter lentement mes mains dans le dos de Yona, avant de blottir mon visage dans son cou. J'avais l'impression de ne pas pouvoir être plus près d'elle en cet instant que j'aurais pu l'être avec qui que ce soit dans toute ma vie. La chaleur de ce contact m'offrait une sensation indescriptible. Une satisfaction insoupçonnée. Presque pour la première fois, j'eu le loisir, si près de sa peau, de découvrir son odeur, un parfum que je n'étais pas prêt d'oublier. C'était agréable, un peu fruité. Attirées par cette senteur nouvelle, celle de sa chair, mes lèvres allèrent se poser machinalement sur sa peau douce, la baisant chastement d'abord, avant d'insister d'avantage, jusqu'à laisser une marque rouge. Quand je me rendis compte de ce que j'avais fais, comme me réveillant d'un rêve, je sursautais légèrement et me reculais avant de secouer la tête, passant énergiquement une main sur mon visage.

Toru : « Hm. Je crois que je commence à fatiguer... Je ferais mieux d'y aller et te laisser dormir. »
Revenir en haut Aller en bas
Grace Wong
FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
avatar
Messages : 191
Inscription : 16/12/2014
Avatar : Saber de Fate/Stay Night

─ FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Sam 24 Jan - 13:27


Reste encore un peu...Toru and Yona

La tête de Toru s'était blottie contre son cou. Une sensation de sécurité l'envahissait petit à petit. Elle sentit ensuite les lèvres du jeune homme se poser sur sa peau. Yona eut un petit frisson, c'était la première fois qu'elle recevait un baiser autre part que sur ses lèvres. Les sensations n'étaient pas les même, elle avait l'impression d'être plus sensible à cet endroit là. Au fur et à mesure que Toru intensifiait le contact, les joues de Yona devenaient de plus en plus rouge, son cœur battait de plus en plus vite. Ce n'était qu'au moment où Toru arrêta que son rythme cardiaque revenait à la normale. Cet arrêt l'avait surprise, mais elle l'était d'autant plus d'avoir eu envie qu'il continuait. Elle fit un mouvement de recul pour se retrouver à nouveau face à face avec Toru.

« Hm. Je crois que je commence à fatiguer... Je ferais mieux d'y aller et te laisser dormir. »

Des pensées plus... « saines » lui revinrent enfin dans la tête. Il commençait à fatiguer et voulait partir. Yona, malgré le fait d'avoir fait du sport et d'avoir vécue une journée riche en rebondissements, ne sentait pas réellement de la fatigue. Elle se disait que Toru était en train de devenir malade. Elle mit son front contre celui de Toru et ferma les yeux. Yona se concentra pour percevoir les différences de chaleur qu'il avait entre eux deux. Elle voulait vérifier s'il avait une température anormale, mais elle n'avait pas réellement d'avis. Elle avait l'impression qu'ils avaient la même température. Soit ils étaient tous les deux malades, soit tous les deux en forme. Finalement, elle conclut qu'il était légèrement plus chaud qu'elle. Il était donc hors de question pour elle de le laisser faire tout le trajet jusqu'à sa chambre seul. Mais vu comment Toru avait insisté pour la raccompagner dans sa chambre, il ne la laisserait pas faire le chemin retour seule non plus. Ce serait un cercle vicieux sans fin.

Elle quitta les cuisses de Toru. Elle s'était tellement habituée à avoir un radiateur humain, qu'elle allait devoir se réhabituer de la température de la pièce. Yona lui prit à nouveau les mains et l'installa sur le lit. Elle força Toru à s'allonger, et lui mit la couverture sur lui.

« Si tu es fatigué, dors ici. Je pense que Tsukiko-chan ne rentrera pas ce soir, elle doit dormir chez une amie. Donc mets toi à l'aise. »

Elle essaya de se rappeler les conseils que lui avait donné Toru, les cheveux étaient déjà un peu plus sec, il ne manquait plus qu'une grosse couverture. Mais est ce qu'elle avait ça ? Elle n'en avait pas utilisé depuis le début de l'hiver, donc c'était peine perdu pour en trouver une. Il fallait se débrouiller sans. Elle prit alors des vêtements propres et les empila sur lui. On aurait dit que Toru était enseveli dans une dune de vêtement, ce qui manqua pas de la faire rire. Elle s'assit sur le lit, à côté de Toru.

« Ne t'occupes pas de moi, je n'ai pas encore envie de dormir. »

Elle ne voulait pas qu'il parte, s'il fallait faire une nuit blanche pour qu'il reste, elle la ferait sans regret. Yona voulait profiter au maximum des instants qu'elle passait avec Toru. Avant qu'elle ne décide de le faire entrer dans sa chambre, elle était prête à le laisser partir, mais maintenant, elle n'avait pas le courage de le laisser partir.
 

Lady


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Sam 24 Jan - 15:51




A l'aise, peut-être un peu trop.

Mon but n'était pas d'inquiéter Yona, mais visiblement, c'est tout ce que j'avais réussis à faire. Je sentis le front de la jeune fille se coller au mien. Je fermais un œil, rougissant un peu. J'avais l'impression d'être un enfant à qui on prenait la température. Et le résultat n'avait pas dû être très réconfortant, car Yona m'invita à me lever après elle, me guidant jusqu'à son lit et me forçant presque à m'y installer. Je ne sais pas pourquoi je m'étais laissé faire, mais très vite, je me redressais sur les coudes, ne souhaitant pas rester allongé. Je l'avais déjà assez dérangée.

Toru : « Attends Yona, tu n'es pas obligée de... »

Mais je ne finissais pas ma phrase. En fait, maintenant que je me retrouvais ici, à moitié couché sur le matelas, j'avais encore moins envie de partir. Ni le courage. Je me laissais retomber, une main sur mon front, soupirant. Yona ne tarda pas à venir me recouvrir d'un drap, puis de plusieurs vêtements. J'écarquillais les yeux, alors qu'elle s'asseyait près de moi. Elle me disais de ne pas s'occuper d'elle. Qu'elle n'allait pas encore dormir. Peut-être mais... Ça n'était pas une raison pour que je l'ignore. Et même fatigué, j'en étais incapable.

Toru : « Je vais certainement pas mettre longtemps à m'endormir mais quand même... Jusqu'à ce que ça arrive, je préfère... hm... te savoir près de moi. »

Avouais-je en faisant une petite moue. La fin de la phrase avait eu du mal à sortir. J'avais de plus en plus l'impression d'être un gosse, la preuve en était que je venais de faire un caprice.

Toru : « Par contre... je vais pas pouvoir dormir avec tout ça. »

Expliquais-je alors que je me redressais finalement. Mes vêtements étaient encore froids et je ne me voyais pas les garder. Je voulais me sentir plus à l'aise. Alors je retirais ma veste, puis mon t-shirt, me retrouvant rapidement torse-nu. Mais alors que je m'apprêtais à enlever mon pantalon, je m'arrêtais, mes doigts encore sur le zip de ma braguette. Je n'étais pas vraiment " pudique " et n'avais pas honte de mon corps, mais je ne connaissais pas les habitudes de Yona et ses pensées à ce sujet. J'allais peut-être trop vite en besogne. Me voir en caleçon ne lui plairait pas forcément, et après tout ce qu'elle avait fait, je n'avais pas envie de la mettre mal à l'aise.

Toru : « Ou peut-être que si en fait. Pardon, j'aurais dû de te demander ton avis avant de me déshabiller. »

Je fis une moue désolée cette fois, et c'est avec des gestes las que je remontais ma braguette et récupérais mon t-shirt que je m'apprêtais à remettre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Grace Wong
FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
avatar
Messages : 191
Inscription : 16/12/2014
Avatar : Saber de Fate/Stay Night

─ FAMOUS • TROISIÈME ANNÉE ─
MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Sam 24 Jan - 17:38


OyasumiToru and Yona

Yona rigola à ce petit caprice. Elle hocha la tête, elle restera près de lui jusqu'à ce qu'il s'endorme. Ça ne la dérangeait pas, bien au contraire. Elle accepta avec plaisir sa demande. Toru enleva son haut puis commença à se dévêtir de son pantalon. Des torses nus de garçons, Yona en avait déjà vu pleins, de même que les caleçons. Elle savait que les hommes aimaient en général dormir avec le moins de tissus possible. C'était le cas pour ses frères. Il y avait même une période où ils comparaient leur musculature, pour savoir lequel des deux étaient le plus formé. Alors cela ne lui avait pas spécialement gênée de voir Toru se déshabiller. La jeune fille voulait juste qu'il se sente à l'aise, et le fait de le voir si vite torse nu, prouvait qu'elle était sur la bonne voie. Yona sourit face à cette petite moue de Toru. Elle lui piqua le T-shirt qu'il venait d'attraper et le posa sur le lit.

« Ne t'inquiètes pas, tu n'es pas le premier garçon que je verrai torse nu, ni en caleçon. »

Juste après avoir sorti ces mots, elle remarqua sa maladresse. Qu'est ce qu'il allait croire ? Elle rougit très rapidement, et tenta tant bien que mal de s'expliquer.

« Enfin... J'ai deux grands frères... et ça leur arrive de se promener dans la maison en caleçon... Et tu vois, les gens ne m'ont jamais considérée comme une fille, alors ils n'ont pas l'air d'être gênés à se déshabiller devant moi. A force, je m'y suis habituée. »

Tout ça pour dire qu'il pouvait enlever ses habits sans que Yona puisse se sentir à l'aise. Mais il fallait l'avouer, de tous les corps qu'elle avait vu, le torse de Toru était attirant. Il n'était pas le plus musclé, mais en aucun cas il ne devait en avoir honte. Il avait de beaux muscles qui pourrait faire des jaloux.
Une fois que Toru s'était mis suffisamment à l'aise, Yona lui mit la couverture sur lui et le borda. Elle était elle même étonnée par son geste. A croire qu'être amoureuse l'avait rendue un peu plus douce.

« Je reviens, je vais me changer. »

Elle se leva du lit, et prit par la même occasion les vêtements qui lui servaient de pyjama, c'est à dire, un T-shirt délavé et un vieux jogging. Elle s'éloigna du lit pour enlever son pull, et par la même occasion son T-shirt. Elle enfila le T-shirt délavé, et remplaça son jean par le jogging. Ça ne la dérangeait pas de voir les corps des autres, mais elle n'était pas à l'aise à ce que Toru voit le sien, les autres garçons aussi, mais surtout Toru. Il était l'un des rare à le voir en tant femme, et elle se sentait vraiment féminine avec lui. Elle revint vers lui et se remit sur le lit.
Quand elle le regarda, il avait les yeux fermés. Yona pensa donc qu'il avait succombé à la fatigue. Il avait mérité une bonne nuit de sommeil. Elle fixa encore pendant quelques secondes ce visage dont elle aimait tant. Ses yeux (qui étaient clos), son nez, sa bouche, ses lèvres, elle aimait chaque partie de Toru. La rousse posa légèrement ses lèvres sur celle du brun, un bisou de bonne nuit, puis alla éteindre les lumières. Yona alluma sa lampe de table, et se mit à son bureau. De là, elle pouvait jeter des petits coups d'oeil à Toru de temps en temps. Mais petit à petit, le sommeil la rattrapa, l'emmenant à son tour.
 

Lady


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   Sam 24 Jan - 18:52




Une nuit agitée.

Yona disait être habituée à ce genre de vue, elle m'avait même confisqué les affaires que j'avais pensé remettre. Soit, je n'allais pas me faire prier. La jeune fille se sentit pourtant obligée de s'expliquer quand à ses premières paroles. Je me contentais de lui adresser un petit sourire alors que je me débarrassais de mon pantalon. Je n'avais pas du tout imaginé le pire mais je trouvais ça mignon de la voir s'essayer à se sortir de ce qu'elle croyait être un mauvais pas. Aussi je ne répondis pas, me contentant de me rallonger. Et bientôt, le drap remonta sur moi. Même ma mère ne s'était pas montrée aussi prévenante à mon égard depuis que j'avais dépassé les 6 ans, alors voir Yona agir comme une petite maman attentionnée - ou une grande sœur un peu trop protectrice - me fis un peu bizarre. Il faudrait que lui dise, un de ces quatre, que je n'étais pas en sucre et que je n'étais plus un gamin. Oui. Mais pas ce soir, non. La fatigue se faisait plus intense à chaque minute, et je n'avais pas la force de lutter, je préférais me laisser faire et profiter de ce moment d'amour un peu particulier.

Yona s'éloigna ensuite, expliquant qu'elle allait se changer. Je fermais les yeux quelques secondes, me disant que j'avais là l'occasion de m'endormir, mais je pensais à la rouquine une dernière fois, et éprouvais le besoin d'avoir une dernière image d'elle avant de sombrer dans le sommeil. Alors je tournais la tête pour chercher sa silhouette, et regrettais aussitôt mon geste. Je crois que j'en avais trop vu alors qu'elle se déshabillait. Rouge pivoine, je plaquais une main sur mon visage, ravalant ma salive. Mon front était brûlant, je ne savais plus si c'était la gêne ou un mauvais début de rhume. La seule chose à quoi je pensais pour l'instant, c'était ce que je venais de voir : le corps de Yona avec trop peu de vêtements. Et ce qui me gênais le plus à vrai dire, ce n'était pas d'avoir été témoin de la scène, mais plutôt de la réaction que ce spectacle m'avait offert. Le cœur battant, résonnant en écho dans mon crane bouillant, j'avais sentis une chaleur se propager dans mon bas-ventre, une chaleur qui s'était aussi lentement diffusée dans tout mon corps. Ça n'annonçait rien de bon. Même si la logique voulait que j'ai ce genre de " pensées " à la vue de Yona, dont j'étais amoureux, j'avais tout de même eut l'espoir que cela ne se produise pas avant très longtemps.

Je soupirais, fermant les yeux très fort et me concentrant pour me calmer. Se fut le baiser de Yona, contre toute attente, qui réussit miraculeusement à m'apaiser. Un contact tout en douceur qui avait réussit à calmer la violence de mon désir soudain. Je n'avais pas vraiment répondu au baiser, mais j'étais rassuré. Mon corps se détendit et sans que je ne m'en rende compte, je m'endormis.

Je fus réveillé un peu plus tard par une violente quinte de toux. Quand elle fut passée, je me redressais en sursaut. J'étais en sueur et mon corps était brûlant. Je me sentais mal, j'avais le souffle haletant. Je n'avais pas fais de cauchemar, non. J'étais malade. Un peu hésitant, je me tournais sur le lit pour pouvoir poser mes pieds à terre, assis sur le rebord du matelas. J'avais la tête qui tournait, mais réussi tout de même à atteindre la table de nuit de ma main. Bizarre, je ne me souvenais pas l'avoir mise de ce côté. Alors que j'essayais d'ouvrir le tiroir, pensant trouver à l'intérieur quelques médicaments que ma mère avait insisté pour que j'emmène, je me rendis compte qu'en fait, je n'étais pas dans ma chambre.

Je récupérais ma main, que je plaquais contre ma bouche, étouffant une nouvelle quinte de toux. Je parcourais la pièce des yeux et reconnu le dos de Yona. Ah oui c'est vrai. Ça me revenait maintenant. Apparemment, elle s'était endormie là, à son bureau. Un coup d’œil par la fenêtre me fit comprendre qu'il faisait encore nuit. Profitant de la faible lumière de la lampe de bureau, je tâtonnais par terre pour retrouver mes vêtements. J'essayais de me faire silencieux au possible pour ne pas réveiller ma camarade, mais ma gorge me brûlait et je n'arrêtais pas de tousser. J'attrapais mon téléphone dans la poche de ma veste. Il était 2h56 du matin. Je grimaçais, rangeais l'appareil et dû fournir un effort considérable pour réussir à me lever. Je tanguais un peu, faillis tomber par terre mais me rattrapais de justesse à un pan du mur. Je frottais mon visage pour essayer de me donner du courage. Je n'allais pas rester ici dans cet état. Je ne voulais pas que Yona tombe malade.

Le plus silencieusement possible, je remis mes vêtements, frissonnant au contact de ces derniers qui étaient encore un peu froid. Puis, je m'avançais vers Yona qui dormait. Je doutais d'avoir assez de forces pour la déplacer jusqu'à son lit, mais de toute façon, j'avais dû salir les draps en transpirant autant. Mon regard se tourna alors vers le lit de sa colocataire. C'est vrai... Elle n'était pas rentrée. Après une nouvelle quinte de toux, je décidais de prendre sur moi. Je poussais difficilement la chaise sur laquelle Yona était installée, essayant de ne pas réveiller la jeune fille, avant de réussir à soulever cette dernière, à bout de bras. Pour l'avoir déjà portée, je savais qu'elle n'était pas bien lourde, mais à cause de mon état, cette fois-là fut plus rude que jamais.

Mais je puisais dans mes dernières ressources pour bien faire attention à ne pas la laisser tomber, ou à tomber moi-même. Enfin, je pus la déposer sur le lit de sa voisine de chambre. J'hésitais à l'embrasser et me contentais finalement de passer ma main dans ses cheveux. Se serait plus sage. Elle n'avait pas le front chaud, n'était certainement pas malade, alors je n'allais pas courir le risque de la contaminer.

En fin de compte, je me redressais, puis quittais la chambre dans une dernière quinte de toux pour aller retrouver mon propre dortoir. Un trajet qui me parut presque interminable à cause de toutes les fois où j'avais dû m'arrêter pour ne pas tomber, ou soulager ma gorge en feu en toussant de plus belle. Mais je réussis tant bien que mal à atteindre ma propre chambre et m'étais laissé lourdement tomber sur mon lit, ne me déshabillant pas cette et fois, et sans même prendre la peine de refermer la porte de la pièce. Je me promis de m'en occuper le lendemain, si j'arrivais à me réveiller.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Juste pour cette fois, laisses-moi rester. [Pv Yona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste pour la postérité [abandonné]
» Juste pour rire
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◇ SHAKE IT OFF ◇ :: Dortoirs des Filles :: Chambre 02-